Joseph-Marie Jacquard 1752-1834

Jacquard: un artisan tisseur visionnaire

Jacquard est un Lyonnais sage et généreux. Il est un ami du genre humain. Sa patrie c’est la France et avant tout Lyon. Après une enfance difficile auprès de son père tisseur, la vie lui sourit enfin et son génie peut s’exprimer.

Son rêve est d'inventer un mécanisme qui facilite le travail du tisseur.

A l’occasion d’une Exposition des produits de l’industrie nationale, en 1801 il présente un métier à tisser perfectionné par lui, ce métier il espérait le bâtir depuis de longues années. Il eut la déception de le voir dédaigner par l’assistance, et il faut bien le reconnaitre ce n’était qu’une ébauche, bien loin du « métier Jacquard » qui devait sortir de ses mains. Il reçut tout de même une médaille de bronze, et se remit au travail, il avait à l’époque 50ans.

Cette médaille fut le commencement de sa notoriété.

Il travaille sans relanche et découvre le système binaire: il peut transcrire le dessin du tissu sur une carte perforée: c'est l'ancêtre de l'informatique!

En 1802 le premier Consul vint à Lyon : l’atelier de tissage de Jacquard fut le rendez-vous de beaucoup d’industriels et de savants, il devint alors un homme reconnu : on lui faisait les plus belles offres pour l’entraîner loin de la France. Il souriait, travaillait à la gloire de sa Ville !

Deux décrets furent signés. Par le premier, l’Empereur accordait 50 francs pour chaque métier des nouveaux systèmes Jacquard « qui supprimaient l’emploi de la liseuse », livré et mise en activité. Un autre daté du 27 octobre 1806, permettait à la ville de Lyon d’acheter à Jacquard, contre une rente de 3 000francs par an, toutes ses inventions et machines.

Le métier à tisser de Jacquard a fait de Lyon la capitale de l’empire de la Soie, tradition et patrimoine qui perdurent aujourd’hui au sein de notre atelier.